Follow by Email

lundi 21 mars 2016

Travaux du jour, plantation Phyllostachys nuda, Phyllostachys viridiglaucescens, Pyllostachys aurea et Semiarundinaria fastuosa 'viridis'

Bon et bien quand il faut y aller ...

Il faut y aller.

C'est pas le tout d'obtenir des bambous, amis il faut encore les planter.

Donc puisque la remorque après expédition Val d'Oise ressemble à ça :


Quelques belles mottes



Bon après une quinzaine d'aller et retour, environ 400m avec le diable chargé à chaque fois d"une grosse motte ou d'un pot, je peut me mettre à planter.

Enfin je souffle un peu avant.

Je commence par Semiarundinaria fastuosa 'viridis'.



Ensuite un Phyllostachys aurea qui était depuis quelques années dans la jauge au jardin.



Continuons avec Phyllostachys nuda.





Enfin   Phyllosstachys Viridiglaucescens.


Et ce sera tout pour aujourd'hui parce qu'il faut encore que j'aille décharger les très grosses mottes au jardin familial et il reste plus beaucoup de jus dans le bonhomme.

Grosses mottes qui seront du plus bel effet.


Voilà il reste 11 mottes de Semiarundinaria fastuosa et le Phyllostacys nuda en photo ci dessus qui seront planté cette semaine.

J'avais aussi quelques pots offert par Laurent, et parmi eux un Phyllostachys aurea 'Koï' très juvénile puis que les chaume ne font guère plus de 3 - 4 mm de diamètres. Et bien malgré ce très jeune age les chaumes sont déja typés.


La bonne surprise de cette journée plantation fut aussi de voir les arbustes mangés cet hiver par un ou des chevreuil qui repartent et refont des feuilles.

samedi 19 mars 2016

Rencontre avec un passionné de bambous, pour transplantation Semiarundinaria fastuosa et Phyllostachys nuda.

Une journée faite de rencontres,

tout d'abord Albert quel personnage que notre Albert, l'homme qui enferme les cespiteux et laisse en liberté les traçants.

Désolé j'ai pas pu m'empêcher.

Passionné par ses bambous, l'humour à fleur de peau et la musique en arrière plan entre autre. Quelle fougue !

Je comprends mieux certains échanges sur le forum lesbambous.fr

Ensuite JC qui nous a rejoint pour nous donner un coup de main, et nous fera surement un ou plusieurs bout de video.

Là aussi un humour parfois décapant, ces deux là s'entendent ça se comprends.

Et les bambous me direz vous, à oui c'est vrai j'étais venu aussi pour ça.

Nous avons découpé et arraché un Semiarundinaria fastuosa en commençant par se dire c'est du gâteau sur les deux premières mottes tellement il était sage, mais ce n'était que le début et la suite c'est gâtée, il fut à la hauteur de sa réputation, rhizome qui plonge à la verticale,


rhizome qui suit insidieusement le fond se la tranchée tellement que ce n'est qu'en l'arrachant qu'Albert l'a vu.

Et du rhizome aussi gros si ce n'est plus que les chaumes ....

Mais bon ma copine echo a eu raison de ce monstre.

Et nous l'avons chargé dans la remorque pour son voyage vers le pays des rillettes.



Ensuite nous avons pris une petite pose, déjeuner.

Là j'ai découvert les talents d'Albert pour travailler les chaumes de bambou, par exemple une lampe qui part du mur très intéressante.




Un petit casse croute qu'il avait dit l'Albert, j'en veut tout les jours des pique niques comme ça.


Un grand merci à madame (Honte à moi j'ai un trou de mémoire sur le prénom) pour le petit casse croute et l'accueil.

Repas qui fut agrémenté d'une rencontres médiévalo apicoles très enrichissante, de nombreux échanges babouphiles mais pas seulement.

Et nous nous sommes remis au "travail", pour la deuxième partie de la mission Phyllostachys nuda.

"Il sera plus facile en second" a dit Albert le matin.

Oui mais là la lame de ma tronçoneuse qui était en fin de vie a finie de rendre l'âme après quelques soubresauts.

Il a donc fallut se le faire à l'ancienne, huile de coude, pêche affutée, barre à mine et moral d'acier.

Il a bien résisté et j'ai calé faute de place dans la remorque nous n'en avons donc prélevé que la moitié.

Il a fallut coucher tout se petit monde et attacher tout cela pour la route.

Et là, l n'est de bonne compgnie qui ne se quitte et l'heure de prendre le chemin du retour est arrivée.

Encore un grand merci à toi Albert pour cette très agréable journée.

Très content d'avoir fait ta connaissance JC, va faire pousser des bambous en Charente.

jeudi 17 mars 2016

Les turions arrivent Fargesia robusta 'Campbell' et Yushania papyrifera, clone KR7613 (syn. Borinda papyrifera, Fargesia payrifera))

Les turions arrivent Fargesia robusta 'Campbell' et Yushania papyrifera, clone KR7613.

les premiers turions ont là

je les ai mis en évidence car pas facilement visibles.

Sur  Yushania papyrifera, clone KR7613, je les ai vu il y a déjà une semaine, en enlevant le voile d'hivernage posé il y a un mis) ce que je trouve assez surprenant tant ce bambou craint le froid.


Sur  Fargesia robusta 'Campbell' ce n'était que des pointes j'ai graté un peu la litière de chat qu'ils ont au pieds.



Puissance du Chimonobambusa quadrangularis

Quelle surprise de découvrir que mon Chimonobambusa quadrangularis, planté dans une jauge d'un mètre de profondeur est sorti de son trou.

J'ai récupéré l'été 2013 chez un bambouphile en Belgique un Chimonobambusa quadrangularis qui peinait à pousser et était même en piteux état.

Je rentre avec mon Chimonobambusa quadrangularis et le plante dans ce qui me sert de jauge un trou d'un mètre de profondeur creusé à la verticale, trou qui est prévu pour devenir un bassin.

Hier soir Christine me dit : "tu as vu que tu as des turions le long du futur bassin".

???????

En réfléchissant je me dit que je ne voit pas qui d'autre que Chimonobambusa quadrangularis a pu venir faire des turions ici. Bien qu'il fasse nuit je décide de vérifier de visu. Je sort en robe de chambre (nous étions sur le point de nous coucher) et avec la lampe de mon téléphone je vais voir. Effectivement deux turions sont bien présent dans la pelouse le long du trou.

Ce matin je vus ai fait rapidement deux petites photos. Désolé faites rapidement avant départ au taf au smartphone.




Je vais essayer de trouver le temps pour voir comment il est grimpé le long de ce mur.

Conclusion si vous compter sur un talus vertical pour arrêter votre Chimonobambusa quadrangularis, c'est pas gagné. Et dans le même genre d'idée un barrière verticale (fondations, B.A.R, etc...) devra surement être bien profonde pour l'arrêter.

Quelques photos faites avant le déjeuner un peu moins mauvaise :






mardi 15 mars 2016

Les perles du net ou comment faire des affaires ...

... c'est le vendeur qui fait des affaires.

Un fastuosa qui trace très peu





Un moso cespiteu




un bambou d'une nouvelle espèce miscantheus giganteus




Et des prèles qui sont passées dans la famille des bambous (merci mk67)

Et ceci bien souvent à des tarifs plus élevé que ce que l'on trouve dans le commerce.

Donc quand vous souhaitez acheter du bambou, adressez vous à un professionnel.

Un professionnel qui connait les bambous, car dans les exemples cités ci dessus il y a un horticulteur professionnel, qui se base sur ce qu'il a observé, mais sans plus parfaire ses connaissances de la plante auprès des personnes qui ont une vue plus étendue de l'espèce concernée.

En effet une même espèce de bambou peut avoir des comportement différent en fonction du lieu ou il es planté et de la façon dont il est entretenu. Tous ne sont pas des monstres envahissant, et beaucoup peuvent être maîtrisés assez facilement, certain même sans quasiment pas d'entretien.

Et surtout prenez le temps de vous renseigner, vous gagnerez du temps et de l'argent.
Venez nous voir sur http://aebfrance.org ou sur http://lesbambous.fr/forum.

Vous pouvez aussi m'envoyer un mail à xavier@bamboxygene.org 

N'hésitez pas à nous signaler d'autre perles sur les bambous sur la toile.

lundi 14 mars 2016

Ce soir plantation du Phyllostachys Shangaï III

Petite visite rapide au terrain pour planté le Phyllostachys Shangaï III qui attends depuis trop longtemps.

Voila c'est fait.

Quelques bonnes surprises.





les bambusoides vont bien

Marliacea pour commencer a gardé son turion tardif



 lacrima deae pête le feu


le prominens est en forme aussi




et enfin le turion tardif du fastuosa semble lui aussi bien se porter





Trois petits nouveaux ce week end, Phyllostachys nigra megurochiku, Semiarundinaria yashadake f. Kimmei, Phyllostachys nigra f. Henonis.

Une petite visite chez patrice et me voilà avec deux petits nouveaux.

En fait un que j'avais perdu en pot Semiarundinaria yashadake f. Kimmei, replanté de suite pour ne pas le reperdre.

Excusez la photo pas terrible faite rapidement en fin de journée plantation.

Et puis un Nouveau vrai, Phyllostachys nigra megurochiku :


Planté au jardin pour l'instant, il rejoindra la collection de la bambousaie ultérieurement.

et en fin de journée ce même samedi Ted m'a donné un prélèvement de  Phyllostachys nigra f. Henonis, que j'avais aussi perdu par le gel en por l'hiver 2012-2013. Il est en pot pour enracinement set sera planté à la bambousaie.

vendredi 11 mars 2016

projet 2016 Phyllostachys nigra 'NBG 2011'

Sous réserve su problème financier, nous envisageons de réaliser une "haie" avec Phyllostachys nigra 'NBG 2011'   sur le côté Ouest de la bambousaie.

Ce qui donnerai une évolution du type suivant :

A suivre ...